Signez la pétition

Qu'est-ce que je signe exactement lorsque j'ajoute mon nom à cette Initiative Citoyenne européenne ?

Vous signez une pétition demandant l’interdiction du glyphosate, la mise en place d’une réforme du processus d’autorisation des pesticides en Europe, et l’installation de quotas quant à leur utilisation dans l’UE.

Cette pétition fait suite à notre “Initiative Citoyenne Européenne” (ICE) contenant les mêmes demandes. Une ICE est un type de pétition approuvé officiellement par la Commission européenne. Cette dernière réclame, pour sa validation, la collecte par les requérants de plus d’un million de signatures. Les lois de l’UE prévoient que la vérification de ces signatures soit faite par les autorités nationales respectives de chaque État membre. Cela signifie que le processus de collecte de signatures pour l’ICE prend fin lorsque les organisateurs les déposent auprès des institutions concernées. Le 3 juillet, nous avons officiellement soumis vos 1 320 517 signatures aux autorités nationales des 28 Etats membres de l’UE. En signant cette pétition “ordinaire”, vous faites savoir à nos décisionnaires que vous aussi vous soutenez les demandes contenues dans cette Initiative Citoyenne Européenne.

Interdire le glyphosate et protéger la population et l’environnement contre les pesticides toxiques

Nous demandons à la Commission européenne de proposer aux États membres une interdiction du glyphosate, de réformer la procédure d’approbation des pesticides et de fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides.

Principaux objectifs:

Interdire les herbicides à base de glyphosate, dès lors que des liens ont été établis entre une exposition à ceux-ci et l’apparition de cancers chez l’homme et que l’utilisation de ces produits a provoqué des dégradations des écosystèmes, faire en sorte que l’évaluation scientifique des pesticides aux fins d’une approbation par les autorités de régulation de l’UE s’appuie uniquement sur des études ayant été publiées, commandées par les autorités publiques compétentes et non par l’industrie des pesticides, et fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides en vue de parvenir à un avenir exempt de pesticides.


Pourquoi est-ce important ?

Saviez-vous qu’un poison potentiellement cancérigène est probablement présent dans votre organisme ? [1, 2] Des études scientifiques montrent que des traces de glyphosate, un produit chimique nocif, sont présentes dans les urines d’une personne sur deux. [3]

Le glyphosate est un pesticide extrêmement commun utilisé partout, des surfaces agricoles aux jardins. L’OMS l’a classé dans ses produits « probablement cancérigènes ». Il est également très nocif pour les végétaux et les animaux. En somme, c’est un produit vraiment dévastateur.

À l’été 2016, après une longue campagne menée par des milliers d’Européens, la Commission européenne n’a pas pu réautoriser l’exploitation du glyphosate pour les 15 ans prévus, mais a dû se limiter à 18 mois. Pour nous, c’est un immense succès devant le lobbying très intense mené par l’industrie chimique. Mais les grands producteurs d’herbicides comme Monsanto font encore pression pour protéger leurs profits. Ils paient des experts et des études biaisées pour montrer que leur produit est sans danger.

Arrêter de pulvériser ce poison cancérigène dans nos fermes, nos campagnes, nos quartiers est une simple question de bon sens. Nous avons enfin l’occasion de nous faire entendre, à travers une Initiative Citoyenne Européenne, un outil participatif légal qui nous permet d’être entendu par la Commission européenne à la condition de collecter un million de signatures en un an.

Nous savons ce que l’usage du glyphosate signifie pour nous Européens : une explosion des cancers, des sols sans vie, des animaux morts, et la perte de la biodiversité. Nous avons réussi à bloquer Monsanto et à prendre l’entreprise par surprise, mais ce n’est pas fini. 2017 sera une année cruciale. Aujourd’hui, c’est l’occasion de poursuivre le combat.

Agissez maintenant : signez notre Initiative Citoyenne contre le poison cancérigène de Monsanto.

Les références

[1] Ce produit chimique nommé glyphosate est la molécule la plus utilisée dans les pesticides du monde.

[2] De nouveaux pesticides reconnus comme cancérogènes par l’OMS http://www.actu-environnement.com/ae/news/pesticides-circ-cancerogene-oms-glyphosate-malathion-diazinon-24156.php4

[3] Glyphosate found in human urine across Europe. https://www.foeeurope.org/weed-killer-glyphosate-found-human-urine-across-Europe-130613 // OU BIEN Du Round-Up dans l’urine parlementaire http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/05/13/du-roundup-dans-l-urine-parlementaire_4919434_3244.html

Ajoutez quelques détails supplémentaires pour valider votre signature à l’ICE contre le glyphosate

Qu'est-ce que je signe exactement lorsque j'ajoute mon nom à cette Initiative Citoyenne européenne ?

Interdire le glyphosate et protéger la population et l’environnement contre les pesticides toxiques

Nous demandons à la Commission européenne de proposer aux États membres une interdiction du glyphosate, de réformer la procédure d’approbation des pesticides et de fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides.

Interdire les herbicides à base de glyphosate, dès lors que des liens ont été établis entre une exposition à ceux-ci et l’apparition de cancers chez l’homme et que l’utilisation de ces produits a provoqué des dégradations des écosystèmes, faire en sorte que l’évaluation scientifique des pesticides aux fins d’une approbation par les autorités de régulation de l’UE s’appuie uniquement sur des études ayant été publiées, commandées par les autorités publiques compétentes et non par l’industrie des pesticides, et fixer à l’échelle de l’UE des objectifs obligatoires de réduction de l’utilisation des pesticides en vue de parvenir à un avenir exempt de pesticides.

Pourquoi demandez-vous autant d'informations personnelles ?

Une initiative citoyenne européenne est un instrument juridique formel qui exige de respecter certaines règles.

Pour qu’une signature soit prise en compte, les Etats membres de l’UE demandent plus d’informations que nous n’en demandons généralement chez WeMove. Pour que notre signature soitrecevable, nous devons respecter cette exigence légale et fournir ces infos supplémentaires.

Qu'allez-vous faire avec mes informations ?

Nous les cryptons et les stockons temporairement sur un serveur sécurisé en Allemagne. Une fois que nous aurons collecté assez de signatures, nous remettrons ces informations aux Etats membres de l’UE pour des vérifications officielles. WeMove ne peut stocker ces informations ni les utiliser pour d’autres usages que l’Initiative Citoyenne Européenneà laquelle elles sont liées. Elles seront détruites à la fin de l’ICE. WeMove est certifiée en matière de sécurité des données au regard de la réglementation de l’UE.

Toutes les règles et les lois normales de protection des données.

Qu'est-ce qu'une ICE ?

Une Initiative Citoyenne Européenne est un outil mis à disposition des citoyens européens pour demander à la Commission européenne d’enquêter pour évaluer la nécessité de changer la loi européenne.

Pour être validée, une ICE a besoin d’un million de signatures valides à travers l’Union européenne. Un nombre minimum de signature doit également être atteint dans au moins 7 États membres.

Les ICE ne peuvent être lancées que sur les sujets ou les politiques sur lesquelles la Commission a un pouvoir législatif.

Qui peut signer ?

Pour pouvoir participer à une Initiative Citoyenne Européenne, vous devez être citoyen européen (citoyen d’un état membre de l’UE) et avoir l’âge requis pour voter aux élections européennes (soit 18 ans à l’exception de l’Autriche où l’âge légal de vote est 16 ans).

Pour voir plus d’informations sur qui est éligible à la signature de cette action, s’il vous plait, allez sur le site de l’ICE de la Commission européenne.

Pourquoi est-ce important ?

Saviez-vous qu’un poison potentiellement cancérigène est probablement présent dans votre organisme ? [1, 2] Des études scientifiques montrent que des traces de glyphosate, un produit chimique nocif, sont présentes dans les urines d’une personne sur deux. [3]

Le glyphosate est un pesticide extrêmement commun utilisé partout, des surfaces agricoles aux jardins. L’OMS l’a classé dans ses produits « probablement cancérigènes ». Il est également très nocif pour les végétaux et les animaux. En somme, c’est un produit vraiment dévastateur.

À l’été 2016, après une longue campagne menée par des milliers d’Européens, la Commission européenne n’a pas pu réautoriser l’exploitation du glyphosate pour les 15 ans prévus, mais a dû se limiter à 18 mois. Pour nous, c’est un immense succès devant le lobbying très intense mené par l’industrie chimique. Mais les grands producteurs d’herbicides comme Monsanto font encore pression pour protéger leurs profits. Ils paient des experts et des études biaisées pour montrer que leur produit est sans danger.

Arrêter de pulvériser ce poison cancérigène dans nos fermes, nos campagnes, nos quartiers est une simple question de bon sens. Nous avons enfin l’occasion de nous faire entendre, à travers une Initiative Citoyenne Européenne, un outil participatif légal qui nous permet d’être entendu par la Commission européenne à la condition de collecter un million de signatures en un an.

Nous savons ce que l’usage du glyphosate signifie pour nous Européens : une explosion des cancers, des sols sans vie, des animaux morts, et la perte de la biodiversité. Nous avons réussi à bloquer Monsanto et à prendre l’entreprise par surprise, mais ce n’est pas fini. 2017 sera une année cruciale. Aujourd’hui, c’est l’occasion de poursuivre le combat.

Agissez maintenant : signez notre Initiative Citoyenne contre le poison cancérigène de Monsanto.

Les références

[1] Ce produit chimique nommé glyphosate est la molécule la plus utilisée dans les pesticides du monde.

[2] De nouveaux pesticides reconnus comme cancérogènes par l’OMS http://www.actu-environnement.com/ae/news/pesticides-circ-cancerogene-oms-glyphosate-malathion-diazinon-24156.php4

[3] Glyphosate found in human urine across Europe. https://www.foeeurope.org/weed-killer-glyphosate-found-human-urine-across-Europe-130613 // OU BIEN Du Round-Up dans l’urine parlementaire http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/05/13/du-roundup-dans-l-urine-parlementaire_4919434_3244.html

Prochaine étape : faites passer le mot !

Merci d’avoir signé aux côtés de milliers d’Européens pour demander l’interdiction du pesticide toxique qu’est le glyphosate.

Pour que notre Initiative Citoyenne Européenne aboutisse, nous devons atteindre plus d’un million de signatures dans au moins 7 pays européens. Nous avons besoin de tout le monde. Demandez à vos amis et à votre famille de signer eux aussi.

Aidez-nous à atteindre cet objectif en transférant cet e-mail à tous vos proches.

Rejoignez les européens qui ont déjà signé !

Loading...

Soutiens

Ensemble, les Européens arrêteront le glyphosate

Les organisations suivantes se sont engagées à collecter des signatures, à coordonner leurs actions et de communication sur la campagne ICE, et à organiser des journées d’action décentralisées à travers l’UE pour soutenir l’ICE pour l’interdiction du glyphosate.